Sélectionner une page

Conseils pratiques

Comment trouver une entreprise ?

S’y prendre le plus tôt possible

Décrocher un contrat d’alternance peut prendre beaucoup de temps. C’est pourquoi il faut s’y prendre le plus tôt possible.

Par exemple, pour une rentrée en septembre, il est bon de commencer en mars ses recherches.

Parallèlement à votre recherche d’entreprise d’accueil, vous devez candidater dans la formation que vous avez choisie. Si vous ne pourrez signer un contrat qu’une fois admis, cela ne vous empêche pas de démarrer vos recherches.

Être au clair sur son projet professionnel

Avant de pouvoir convaincre les autres, il faut être au clair sur ses propres objectifs et motivations.

Pourquoi avez-vous choisi cette formation en alternance ? Pour cela, il est important de se renseigner sur les contenus de formation, les débouchés, aller dans les salons, les journées portes ouvertes, rencontrer des anciens diplômés…

N’hésitez pas à rédiger votre projet en décrivant vos motivations principales. Cela vous servira ensuite pour rédiger vos lettres de motivation et préparer vos entretiens.

Faire appel à son réseau personnel et/ou professionnel

En entrant dans la vie active, il est impératif d’entamer une démarche de construction de son réseau.

Il est bon de demander des contacts et conseils à ses proches, à ses enseignants, ses maîtres de stage, employeurs ou managers côtoyés au cours des « jobs » étudiants réalisés, aux anciens étudiants rencontrés lors des journées portes ouvertes.

Ils peuvent vous orienter vers un employeur potentiel, vous donner des conseils sur le marché du travail, sur votre projet, des noms de professionnels que vous pouvez contacter de leur part.

Si vous avez de bonnes relations avec certains de vos enseignants ou maîtres de stage, il est également possible de leur demander courtoisement une lettre de référence pour rassurer un futur employeur.

Enfin, vous pouvez également vous faire aider par des professionnels : missions locales, agences pôle emploi, association d’aide à la recherche d’emploi, services d’orientation des universités, maisons de l’emploi, service relations entreprises de votre université.

S’adresser au Responsable Formation de l’Université et à son équipe

Le Responsable d’une formation en alternance et son équipe pédagogique et administrative nouent des relations de partenariat avec de nombreuses entreprises. Celles-ci leur communiquent régulièrement leurs besoins de recrutement en alternance.

Il est donc très important d’échanger avec l’équipe de formation pour connaître les modalités existantes pour être mis en relation avec les entreprises. Pensez à leur communiquer un cv à jour et à leur faire part de votre motivation à travailler dans tel ou tel secteur ou zone géographique.

Soigner son image sur Internet

Il est recommandé de créer un profil sur un réseau social professionnel de type LinkedIn ou Viadeo.

C’est un moyen complémentaire de constituer un réseau professionnel. Cela peut également donner de la visibilité à sa recherche puisqu’il est possible de publier un message exprimant sa recherche de contrat. On peut y trouver également de nombreux conseils, des articles sur l’actualité du secteur d’activité dans lequel on postule et évidemment des contacts.

Enfin, si vous êtes présent sur des réseaux sociaux non professionnels (instagram, facebook, twitter, etc), pensez à protéger la confidentialité de vos données. Il serait regrettable qu’un employeur potentiel ait accès à votre vie privée en tapant simplement votre nom dans un moteur de recherche.

Organiser ses recherches

La recherche d’un contrat d’alternance peut prendre de longs mois. Il est indispensable de tenir à jour un tableau de bord (par exemple un tableau excel). Cela permettra de répertorier toutes les candidatures envoyées, les appels passés et pouvoir s’y retrouver au fil du temps. L’idéal est de créer sur ce tableau, une ligne pour chaque action engagée : candidature spontanée, réponse à une offre, prospection téléphonique. Pour chaque action, il faut reporter les coordonnées des personnes à contacter et quelques notes sur ce qui a été fait.

Par exemple : entreprise WorldWide, située à …., DRH M. Monde, adresse mail : francis.monde@wordwide.com, tel : 07 07 07 07 07, envoi candidature le 10/04/17, à recontacter le 30/04/17.

Parallèlement, il faut constituer un dossier où conserver les offres auxquelles on a répondu avec la lettre de motivation associée afin de pouvoir les relire si on décroche un entretien plusieurs semaines plus tard.

Les actus

Erasmus Days

L’APPRENTISSAGE, UNE PORTE OUVERTE SUR L’EUROPE Le CFA Formasup PACA partenaire de l'événement Erasmus Days SAMEDI 14 OCTOBRE 2017 - de...

lire plus

Conseils pour faire son CV

Soigner la présentation

Un recruteur voit passer de très nombreux cvs auxquels il n’a que très peu de temps à consacrer. Par conséquent, il faut apporter un soin particulier à la présentation de son cv pour qu’il donne envie qu’on s’y arrête. Une présentation trop fouillie, avec une police pénible à lire et de grossières fautes d’orthographe empêcheront votre lecteur de prêter attention au fond du cv.

Quelques points de vigilance sur la présentation du cv :

  • Photo avec une attitude professionnelle (contexte et tenue appropriés)
  • Orthographe parfaite
  • Présentation synthétique : une page
  • Présentation visuelle claire, aérée et structurée : un cv qui donne envie d’être lu
  • Une police sobre (type arial ou calibri)

Une offre, un cv

Une fois son cv « de base » prêt, il est bon de l’adapter en fonction de l’offre à laquelle on répond.

On mettra alors plus en avant telle ou telle compétence recherchée dans le profil de poste. Cela peut paraître fastidieux mais c’est du temps bien investi pour maximiser ses chances de décrocher une entrevue.

La rubrique formation

Elle est capitale lorsque l’on n’a pas encore accumulé beaucoup d’expérience. Cela permet de lister les savoirs et compétences acquis qui pourraient être utiles pour le poste visé. Il en va de même pour la présentation des logiciels maîtrisés et des langues étrangères lues et ou parlées.

 

Le manque d’expérience

Moins on a d’expérience, plus il faut mettre en valeur ce que l’on a à son actif : ses stages, ses jobs étudiants et ses engagements associatifs. On décrit l’entreprise, la mission occupée et les qualités que l’on dû mettre en œuvre.

Par exemple :

  • juillet 2016, Association colovoyages (Athènes) :  animateur de colonie
    Mission : prise en charge d’un groupe d’adolescents de 12 à 15 ans
    Compétences mobilisées : organisation, autonomie, sens des responsabilités, gestion de crises.

Ou encore :

  • mars-avril 2016, Entreprise Lemaire, Stage de 8 semaines dans le cadre de mon BTS : assistant Chef d’entreprise.
    Mission : revue des tableaux de bord RH. Rapport de stage sur : construction d’un tableau de bord sur le taux de turn over. Ce tableau mis en place dans l’entreprise.

Le titre

Un titre ou une courte phrase peuvent accrocher le lecteur qui a souvent des dizaines de cvs entre les mains. Il permet de préciser le projet, la demande et d’attirer l’attention.

Par exemple :

« Admis en formation Licence professionnelle Collaborateur de cabinet comptable, à la recherche d’un contrat d’apprentissage pour la rentrée 2017 : 3 semaines en entreprise – 1 semaine en formation ».

Ou encore :

« Assistant RH en alternance dans le cadre de la licence Management des RH à l’Université de Toulouse (alternance 2 semaines – 2 semaines) ».

Conseils pour rédiger ses lettres de motivation

Une candidature, une lettre

De même que pour le cv, il n’est pas possible d’envoyer un lettre type pour toutes ses candidatures. Il faut utiliser le vocabulaire mentionné dans l’annonce et savoir mettre en avance tel ou tel point en fonction du profil du poste. Une lettre type avec des expériences et une présentation clés peuvent néanmoins servir de base.

Enfin, une partie de la lettre doit être consacrée à démontrer que l’on s’est renseigné sur l’entreprise et que l’on a bien cerné le profil du poste. Inutile d’essayer de montrer que l’on est motivé si on passe outre ces étapes.

Exemple de structure de lettre

Conseils pour préparer son entretien d’embauche

Avoir toutes les informations sur la formation choisie

Vous avez réussi à décrocher un entretien suite à une candidature spontanée ou après avoir répondu à une annonce, optimisez vos chances de transformer l’essai en soignant votre préparation.

Il vous faut rassembler toutes les informations sur le diplôme :

  • le programme
  • la plaquette
  • le calendrier de l’alternance

Récolter ces informations devra vous permettre de présenter les compétences que vous allez acquérir tout au long de l’année et que vous allez pouvoir mobiliser en entreprise.

Connaître les modalités de l’alternance

Il est important de bien savoir parler de l’alternance. En effet, toutes les entreprises n’ont pas l’habitude d’avoir recours à des alternants et ont besoin de mieux connaître ce que cela implique.

Il faut donc rassembler des informations concernant :

  • le contrat de professionnalisation
  • le contrat d’apprentissage
  • la rémunération minimum due en fonction de votre âge et de votre formation
  • les avantages financiers pour l’entreprise

Se renseigner sur l’entreprise

Lors de votre entretien, vous aurez l’occasion de montrer que vous vous êtes renseigné sur l’entreprise. Vous pouvez pour cela aller sur son site Internet, chercher des articles de presse éventuellement ou interroger des personnes qui connaissent l’entreprise dans votre entourage. Il est important de rassembler le plus d’informations possible sur l’entreprise :

  • son cœur de métier
  • sa dynamique de croissance
  • ses valeurs
  • sa politique RH

Faire preuve de professionnalisme

Même si vous n’avez pas ou peu d’expérience, vous pouvez montrer votre professionnalisme. Quelques petits conseils pour cela :

  • arriver à l’heure (ne pas hésiter à repérer les lieux auparavant)
  • être courtois avec les personnes de l’accueil
  • soigner sa présentation
  • envoyer un mail de remerciement à l’issue de l’entretien
  • montrer que l’on a préparé l’entrevue

Savoir présenter son projet et se démarquer

Lors de la préparation à l’entretien, il ne faut pas hésiter à s’entraîner, comme pour un oral d’examen ou de soutenance. Le jour j, il faut être capable de :

  • se présenter en deux minutes
  • présenter son projet professionnel : pourquoi j’ai choisi cette formation ? pour quel objectif ?
  • d’expliquer les compétences que l’on va acquérir dans sa formation et déployer dans l’entreprise
  • montrer ses qualités en racontant des expériences professionnelles (jobs, stages) ou personnelles (vie associative, sport, examens…) dans lesquelles on a pu les démontrer.
  • Ne pas rester dans des généralités sur l’alternance mais argumenter sur le programme de sa formation, l’avenir des diplômés, les liens avec le poste proposé.

Nos partenaires