Les formations

Catalogue formations  / Master Génie des procédés et des bio-procédés

Master Génie des procédés et des bio-procédés GPBP - Marseille

Présentation

Code CA 0667

Accessibilité Handicap Oui

Modalités
Contrat d'apprentissage : moins de 30 ans

Objectifs

Le Master propose une formation de haut niveau, généraliste en Génie des Procédés, s’appuyant sur les
développements les plus récents de la discipline, avec une orientation vers les procédés de traitement des gaz,
liquides et solides, avec pour objectifs soit la valorisation des déchets pour les domaines des industries
conventionnelles, soit le traitement déchets issus des systèmes de production d’énergie nucléaire.
En parallèle, certains outils et méthodes nécessaires au travail d’ingénieur sont également abordés. De façon
plus générale, les connaissances liées au monde professionnel (qu’il soit dans la recherche publique ou dans des
entreprises privées) sont également abordées, des aspects de sécurité au travail jusqu’à l’éthique professionnelle.
L’objectif est ainsi de former des cadres (et cadres supérieurs) pouvant intervenir dans l’ensemble des
domaines concernant les procédés de transformation de la matière et l’énergie, que ce soit au niveau de la
conception, de la recherche et développement ou de la production.
Le Master est co-habilité avec l’INSTN, organisme de formation du CEA intervenant pour trois UE du M2.
Ce professionnel cadre de niveau ingénieur est capable de :
▪ Concevoir, piloter et coordonner la mise en oeuvre et l’amélioration des procédés industriels de
transformation de la matière et de l’énergie par l’application de connaissances pluridisciplinaires, théoriques et
expérimentales.
▪ Identifier et analyser une problématique, y répondre de façon construite, justifiée, argumentée et autonome.
▪ Rédiger et présenter à l’oral, aussi bien en français qu’en anglais, des rapports scientifiques.
▪ Concevoir et réaliser en autonomie un projet en Génie des Procédés, de façon individuelle ou dans le cadre
du pilotage d’une équipe.
▪ Amener, développer et mettre en oeuvre la démarche multi disciplinaire, multi échelle et d’extrapolation.
▪ Développer un projet professionnel facilitant l’intégration au sein du milieu industriel et/ou d’un laboratoire
de recherche, par la mise en oeuvre de procédés propres et sûrs dans un objectif de développement durable.

Insertion et débouchés

Pétrochimie, chimie, agro-alimentaire, phytosanitaire, industrie pharmaceutique et cosmétique, industries

Programme

Nombre d'heures

910 heures sur 2 ans

Rythme / Durée

De 1 à 3 semaines par mois en entreprise + janvier février mars avril mai juin juillet août en entreprise

Contenu / Programme

Outils pour aborder les problématiques de Génie des Procédés (15hCM, 17hTD) : maths, MRE.
Phénomènes de transfert (30h CM, 33h TD) : mécanique des fluides, transferts de matière et de chaleur,
Fonctionnement et modélisation des réacteurs et des systèmes (30h CM, 34h TD) : dynamique des systèmes, DTS, calculs
de réacteur, réacteurs polyphasiques.
Dimensionnement des opérations unitaires de séparation (30h CM, 34h TD) : opérations sur les liquide, solides et gaz.
Conception, modélisation, simulation (40h CM, 43h TD) : modélisation des procédés, méthode numérique, simulation des
procédés (logiciels Matlab et Prosim).
Travaux pratiques (66h) : mécanique des fluides, opérations de séparation, réacteurs, transferts de chaleur.
Spécialisation thématique (option au choix, 20hC, 20hTD) : commande des procédés / sureté des procédés
Les filières de traitement et valorisation des rejets urbains et industriels (15hCM, 15hTD, 15h mise en situation) : filières,
normes et législations en vigueur. Cartographie des acteurs.
Energie, procédé, analyse de cycle de vie et développement durable (15h CM, 17h TD) : concepts thermodynamiques pour
les analyses poussées de l’efficacité des systèmes. Utilisation des indicateurs d’efficacité, analyses de cycle de vie.
Le génie des procédés et le développement durable (UE ouverture recherche, trois fois 10h CM et 12h TD) : chimie
analytique de l’environnement, séparations membranaires, les procédés en CO2 supercritique et en eau sous pression,
bioprocédés, génie des procédés et sciences du vivant, mécanique des fluides numériques, nucléaire.
Deux UE Traitement et valorisation des déchets (option 1) :
Traitement et valorisation des eaux urbaines et industrielles (23h CM, 22h TD, 15h TP)
Traitement et valorisation des rejets gazeux et solides (23h CM, 22h TD, 15h TP)
Deux UE Energie nucléaire (option 2) :
Bases de l’énergie nucléaire ; procédés de traitement des liquides (41h CM, 10h TD, 9h TP)
Procédés de traitement des gaz et des solides pour le nucléaire (44h CM, 6h TD, 10h TP)
Anglais (20h par semestre, mise en situation), Professionnalisation (20h par semestre, mise en situation).

Pour un programme plus détaillé, merci de nous adresser la demande par mail à : contact@cfa-epure.com

Admission

Niveau d’accès

Tous publics confondus, y compris les demandeurs d’emploi,
Cette formation est par exemple ouverte, sur dossier, aux titulaires d’une Licence, préférentiellement Chimie
parcours Génie des Procédés, mais également autres licences chimie et physique. Elle est également ouverte aux
ingénieurs et bac+5 désirant se spécialiser dans ce domaine.

Prérequis
Contrat d'apprentissage : moins de 30 ans

Comment candidater

https://sciences.univ-amu.fr/fr/candidatures-inscriptions

Les avantages de l'alternance
Les avantages de l’alternance :
- Une formation rémunérée
- Un diplôme d’état délivré par l’université ou une certification professionnelle reconnue par les entreprises
- Un emploi à la clef

Contacts

Aix-Marseille Université

Faculté des Sciences

Site de la formation https://formations.univ-amu.fr/fr/master/5SGB/PRSGB5AA

Brochure de la formation https://formations.univ-amu.fr/pdf/5SGB-PRSGB5AA-fr.pdf

Responsable de Formation
Boutin Olivier

Site
Faculté des Sciences 163 avenue de Luminy

13288

MARSEILLE CEDEX 9

Les Chiffres

Obtention diplome
100%

Poursuite étude
0%

Abandon
0%

Insertion pro
100%

Rupture
0%

Cout CA 10,750 €

Explication Tarif
Le coût de la formation est pris en charge par l'OPCO de l'entreprise (Conditions particulières pour le secteur public). Tous les alternant·es sont exonérés de frais de scolarité. Seuls les apprenti·es doivent s'acquitter de la CVEC (Contribution à la Vie Étudiante et de Campus).